dimanche 28 août 2016

Le cagnard sur la Rando

Dans le Midi on appelle çà le cagnard, pourtant il était bien présent dès le matin en Picardie, dans la Somme et à Hem-Monacu. Plusieurs indices laissaient présager d'une journée caniculaire d'autant plus que les voitures anciennes ne possèdent évidemment pas la climatisation.





Bien sûr, il y a ceux qui avaient tout prévu. Juste avant le départ, une dernière bouchée bien assis sur la glacière, accessoire indispensable.



Dès le commencement de l'épreuve à Hem-Monacu les bénévoles dont le préposé au décompte de départ de chaque voiture a retourné sa casquette, visière à l'envers à la Fangio ou à la Philippe Etancelin pour les connaisseurs. On ne sait jamais, un coup de soleil sur la nuque est vite arrivé. 





Les spectateurs, eux, ont profité de l'ombre que leur offrait la mairie du village.
Notre speakerine, elle, ne se souciait pas trop du soleil histoire de parfaire son bronzage avant la rentrée.

Belle aubaine pour celui chargé de fournir au dernier moment le road book à chaque équipage. Il pouvait profiter de la tonnelle de départ et de son ombre bienvenue.




Du coté des voitures, la chaleur était envahissante et les portes suicides de la 4 Cv ont trouvé un usage salvateur pour son équipage en instance de départ pour la première étape de la Rando.
  


Toujours dans la lignée historique des Renault, l'équipage de la magnifique Dauphinoise a usé de tous les déflecteurs possible pour amener un soupçon d'air tiède dans la voiture.
Oui, certains l'appellent encore une Alpine bien que cette voiture transpire le Renault à plein régime et comme les Renault précédentes elle aussi a besoin de se refroidir, à moins que ce soit l'occasion de faire un dernier réglage avant de partir.

Pour cette sublime Sunbeam Tiger à moteur V8 pas de problème de ventilation pour l'équipage qui peut savourer, cheveux au vent, cette version cabriolet.



Pourtant il n'y avait que de l'eau à bord et pas un soupçon de verglas sur la chaussée, ce qui n'a pas empêché cette BMW de se retrouver sans motricité suite à une marche arrière mal calibrée. Voilà ce que c'est de vouloir faire demi tour pour recommencer une portion de parcours afin de récupérer des "Cocos" au CPH précédent. Un pont autobloquant aurait été très utile en la circonstance.



Prochainement d'autres photos de la Rando. A très bientôt.

Aucun commentaire: