vendredi 3 juillet 2015

La Trabant de Jean-Maurice : tout sauf ridicule.

A l'Ouest il y avait la "Cox", à l'Est c'était la "Trabi". Sous ces sympathiques diminutifs se cachaient en définitive des conceptions intellectuelles pas si éloignées que cela de la voiture populaire sous des régimes pour le moins "spéciaux".


S'il est un personnage incontournable sur les routes du Challenge 59-62-80, c'est bien de Jean-Maurice Duhaut qu'il s'agit. Jovial et truculent il est intarissable sur l'histoire des Trabant et particulièrement  de la sienne. Demandez-lui le prix d'achat d'une Trabant aujourd'hui et il vous répondra avec un éclat de rire : " Une Trabant ça ne s'achète pas, ça se donne ". Le problème c'est que la sienne, il n'est pas disposé à la donner à quiconque et on comprend pourquoi. Sa Trabant a été préparée pour participer au dernier Monte Carlo Historique. En effet c'est le seul modèle de Trabant autorisé dans la mesure ou elle a participé au Monte Carlo entre 1955 et 1980.


Pour mieux comprendre et comme des photos valent mieux qu'un long discours Jean-Maurice a compilé des dizaines de photos de la préparation de la désormais célèbre Trabant du Monte Carlo Historique. Même si la base était en bon état les étapes de la préparation ont demandé des heures de labeur.






Avec son frère Christian (130 ans à eux deux), ils ont osé participer au dernier Rallye de Monte Carlo Historique en terminant à la 173ème place sur 310 engagés. Quand on vous dit que cette Trabant est tout sauf ridicule, la preuve est faite !
Jean-Maurice Duhaut nous invite à découvrir les entrailles de sa Trabant modèle 601.

De nouveau avec un éclat de rire inimitable, à la question de connaître la puissance de ce moteur, Jean-Maurice s'esclaffe quand il entend le mot de puissance pour ce moteur : " 26 Cv se trouvent sous le capot, je ne sais pas où mais ils sont là ". Le moteur arrive à prendre 8000 à 9000 tr/mn. C'est un 2 cylindres, 2 temps qui nécessite de l'essence avec de l'huile dedans et comme il n'y a pas de pompe séparée, il faut faire soi-même le mélange, comme pour un Solex. Avec ses 4 freins à tambour le freinage est "assez indélicat, un coup à droite, un coup à gauche" selon Jean-Maurice.




L'intérieur a été optimisé pour la participation au Monte Carlo Historique. Le montage d'un arceau "maison" a été fait ainsi que tout l'équipement classique de chronométrage et tripmaster. Volant, baquets sont aussi de la partie.  




Le "bolide" avec sa vitesse de pointe de 115 km/h est bien adapté à ces épreuves de navigation et d'orientation où il faut bien convenir que la vitesse n'est pas l'élément essentiel de la réussite. Jean-Maurice Duhaut est déjà d'attaque pour la prochaine Rando.

Le 29 août, lors de la prochaine Rando Auto Rétro de la Haute-Somme les spectateurs auront l'occasion de voir évoluer sur les routes de la Haute-Somme la Trabant de l'équipage Jean-Maurice et Philippe Duhaut.

Aucun commentaire: