lundi 28 août 2017

Un clin d'oeil par-ci, par-là.

Fidèles parmi les fidèles de la Rando depuis la première édition en 2014, les Lesbroussart Anne-Marie et Franck sont une nouvelle fois venus dans la Haute-Somme sans oublier Die Flasche deutschen Weines. Leur magnifique Austin Healey 3000 Mk2 de 1962 ne les lâchant jamais, ils terminent en Confirmés à la septième place.


Ceci s'appelle un jardinage à la française avec du bleu, du blanc et du rouge. Ce qui est certain c'est qu'il y a un X dans l'affaire mais aussi un hic. En effet, où diable a bien pu passer Dominique Boulet le copilote de la Spitfire ? Peut-être que Ghislaine Van Lancker a rameuté les copains afin de le retrouver ?          

Et bien, non, pendant que Madame est au volant, Dominique Boulet est parti à pied s'enquérir d'un C comme CP dans un des fameux fléchés allemands de la Rando.

Il faut dire que même pour les plus doués les fléchés allemands ont parfois les arrêtes difficiles à avaler comme celui de l'étape 2 avant de prendre la rue du château.


Pour les Debray de l'Opel Manta GT/E de 1976 c'est la même punition, ils ne sont pas à la fête mais cette fois c'est Jean-Paul qui s'y colle en débarquant de la voiture.


Et pendant ce temps là dans un cadre bucolique le vénérable autocar des établissements Perdigeon transporte les personnalités qui n'en finissent pas de rigoler d'avoir vu les concurrents jardiner sous un soleil de plomb.

 Les voitures arrivent les unes après les autres au regroupement de Péronne face à l'Historial pour que les concurrents prennent une collation et puissent se décontracter les jambes.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

je ne connaissais pas ce blog il est super